Bacchanales

nymphsandsatyr4

FEVRIER 2014 //

Bacchanales est un jeu narratif où l’on se raconte des histoires qui osent. Pour joueurs aventureux et curieux.

61 av. J-C, une ville portuaire sur l’Adriatique.
Chacun est poursuivi par des ennemis qui veulent le tuer ou l’enfermer.
Chacun est séparé d’un compagnon qu’il veut retrouver.

Mais ce soir-là est un soir étrange.
Enveloppé d’un vent brûlant qui souffle des collines, accompagné d’une clique de satyres à l’esprit dérangé, Bacchus, dieu du vin et de la déraison, marche dans les rues et inspire des idées lascives. Alors les esprits chavirent, les toges glissent et les corps se mêlent.
Émoustillée, Vénus, déesse de l’amour et des plaisirs, se joint à la débauche alors que Pluton, dieu des enfers et du crime, s’ouvre un passage depuis son séjour souterrain.

L’influence des dieux est irrésistible. Tous y succombent.
Même ceux qui courent pour leur vie…

Bacchanales est un jeu narratif de Paul Czege où l’on prend la parole à tour de rôle pour raconter les péripéties de son personnage, faites d’expériences érotiques et de fuite éperdue.

Il s’agit donc de quatre récits (un par joueur) qui se déroulent au même endroit, au même moment mais qui ne se croisent – normalement – pas.
Tour à tour, on est conteur puis spectateur des récits des autres.

Les mécanismes de jeu – très simples – fournissent des éléments à incorporer aux scènes en guise d’inspiration.

A lire : critique du jeu (en anglais).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s