La 2nde Guerre Mondiale comme une tea-party

SANYO DIGITAL CAMERA

Déjà, pendant la partie de croquet, Miss Apfelbrün a mis une ambiance exécrable. Elle a hypnotisé de paroles Miss Sissi, si bien que celle-ci a quitté le jeu comme un automate en insistant pour que ses points aillent à sa “sœur”. Puis en évoquant de vieilles règles un peu spécieuses, Miss Apfelbrün a démontré que les arceaux de Miss Havelcek devaient aussi lui être comptées. Miss Franquette et Miss Pears ont regardé ailleurs. Résultat : Miss Havelcek est partie en reniflant s’étendre sous un saule.

Mais il est déjà 16h39 et le temps est à l’orage. Les ladies s’assoient pour le thé. Miss West arrivera quand elle arrivera…


La 2nde Guerre Mondiale comme une tea-party
vous propose de rejouer le plus grand conflit de l’Histoire autour de petits gâteaux et de thés fins. Chaque lady représente un des pays impliqués et le jeu consiste à interpréter la situation tout en figurant métaphoriquement les grandes étapes de la conflagration. La bataille de Stalingrad peut devenir un jeu de mains pour s’emparer de la sucrière, et le Blitzkrieg une charade, inattendue et maline, qui laisse Miss Franquette interdite et Miss Pears en déroute.

Le ton visé par le jeu est plutôt la comédie mais n’est pas le burlesque. Le but est de prendre du plaisir à jongler avec les degrés (le premier : ce qui se passe; et le second : ce qu’il évoque) et le faire avec une certaine subtilité (on prendra le temps de développer chaque situation). Accessoirement, il y a aussi un but éducatif même s’il est indirect : rafraichir ses connaissances sur la période. Le jeu est d’ailleurs conçu pour être jouable même si vous avez une faible connaissance initiale du conflit.

Parenthèse : Au-delà de l’exercice de style et du jeu intellectuel, nous n’oublions pas que la Seconde Guerre Mondiale a été une tragédie. Pour cette raison, un petit moment sera consacré à rappeler le désastre qu’a constitué ce conflit. Par ailleurs, le jeu empruntera son architecture avant tout aux  grands mouvements militaires et aux développements diplomatiques comme  les renversements d’alliance.

Le concept de ce jeu est emprunté au  groupe d’auteurs suédois Vi åker jeep, qui le présente à l’entrée ‘jeu allégorique’ de leur dictionnaire de techniques narratives (sans que je sois certain que le jeu correspondant ait jamais existé).

La 2nde Guerre Mondiale comme une tea-party est en cours d’écriture.

Si vous souhaitez contribuer à son écriture, à son organisation ou si vous avez le lieu idéal : contactez-moi !

En résumé

GN/jeepform. Décors et accessoires mais pas de costume.
Nombre de joueurs : entre 4 et 8 (sexe indifférent :  pas la peine d’être une fille pour jouer une lady !).
Durée : 1 à 3 heures.

Pratique

Date : cet été.
Lieu : en extérieur (jardin privé ou public).
PAF : il y aura une PAF modeste pour ce jeu (qui pourra être en nature : gâteaux par exemple).
Plus d’infos et inscriptions : courant juin (mais n’hésitez pas à vous signaler d’ores et déjà si vous êtes intéressés).

Publicités

2 réponses à “La 2nde Guerre Mondiale comme une tea-party

  1. Très intéressée par le concept de ce jeu et on ambiance. L’aide à la rédaction avant non, car avec le Consulat Mme la Présidente est bien occupée. Mais venir jouer un soir / après midi…. Je vote oui !!!! (à voir pour la date)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s